Historique de la basilique (13ème - 21ème siècle)

1260 La tour Saint-Michel et le fronton de la façade sont édifiés.

1267 Lors de sa venue, saint Louis confirme l'authenticité des reliques de Marie-Madeleine, mise en doute depuis 1260, notamment en raison de la rivalité avec Saint-Maximin, en Provence.

Le déclin (vers 1279 - 1819)

1279 La "reconnaissance" des reliques de Marie-Madeleine à Saint-Maximin signe les débuts d'une rapide et profonde décadence des pèlerinages et de l'abbaye de Vézelay.

1537 Le pape Paul III sécularise l'abbaye: les moines sont remplacés par quinze chanoines séculiers, placés sous l'autorité d'un abbé nommé par le roi.

1569 Occupation de Vézelay et mise à sac de l'abbaye par les Huguenots.

1760 À l'abandon, les bâtiments abbatiaux sont partiellement vendus et démolis.

1790 Le collège de chanoines est supprimé, et l'église, abbatiale puis collégiale, devient paroissiale. Les vestiges restant de l'abbaye sont vendus et rasés.

1793 Les sculptures extérieures des portails sont martelées.

1819 Grave incendie dû à la foudre.

Le renouveau (à partir de 1840)

1840 Âgé de vingt-six ans, Eugène Viollet-le-Duc est chargé de vastes travaux de restauration, à l'instigation de l'écrivain Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments historiques.

1859 Fin du chantier de restauration.

1870 et 1876 De nouvelles reliques de Marie-Madeleine sont données à l'église de Vézelay; renouveau relatif des pèlerinages.

1920 Le Saint-Siège accorde à l'église le titre de basilique, reconnaissant par là son caractère insigne au sein de l'Église, de la chrétienté et de l'Histoire.

1945-1953 Retour des moines avec la venue d'une petite équipe de bénédictins de la Pierre-qui-Vire.

1946 Une "Croisade de la Paix" rassemble 40 000 pèlerins pour commémorer à la fois le huitième centenaire de la prédication de Bernard et la fin de la seconde guerre mondiale.

1953-1993 Des franciscains succèdent aux moines de la Pierre-qui-Vire.

1979 La basilique et le site de Vézelay sont inscrits au sein du patrimoine mondial par l'UNESCO.

1993 Fondation des Fraternités Monastiques de Jérusalem appelées par Mgr Defois pour l'animation liturgique, spirituelle et culturelle de la Basilique.

1994 Un prêtre diocésain est nommé curé et recteur de la basilique par Mgr Defois.

1997 Une procédure de grands travaux de restauration est engagée.

1998 Lancement du premier site internet qui a précédé celuii-ci

1999 Les 13 villages entourant la basilique ne font plus qu'une seule paroisse par décret du nouvel archevêque Mgr Gilson.

fin août 2003 4 nouvelles cloches sont bénies le jour de Pâques et installées à la basilique pour le fête de Sainte Madeleine le 22 juillet.

2004 Le 21 avril, nous avons fêté les 900 ans de la dédicace de la Basilique. L'emmarchement est restauré.

2006 Relevage de l'orgue et lancement d'un projet de création d'un nouvel orgue.

2006 Du 9 mai au 27 août commémoration de la "Croisade de la Paix" de 1946.

2009 Étude en vue de la consolidation du linteau qui porte le grand tympan.

2009 Première édition de Vézelay s'enflamme, spéctacle cinéscénique.

2010 Les linteaux des trois tympans sont étayés dans l'attente d'un chantier de consolidation.

2010 Les travaux de rénovation de la toiture en cours depuis 1997 sont achevés.

2010 Un nouvel orgue à tuyaux est inauguré le 13 octobre à la chapelle du cloître.

2010 Sondages archéologiques au niveau du cloître pilotés par M. Sapin.